Il est attendu un cadre permettant de valoriser la mise en œuvre et le déploiement d’un processus inclusif dans le cadre éducatif et social, qui pourrait garantir une parité européenne pour les jeunes présentant des troubles autistiques. Ce cadre précisera :

  • les possibilités et les contraintes à respecter pour favoriser l’inclusion. Les jeunes sont en effet souvent partants pour participer mais sont contraints par des peurs et difficultés qui rendent complexe cette participation. Par ailleurs les lieux d’accueil sont eux contraints par leurs missions éducatives et les nécessités d’organisation et de protection. Nous préciserons les nécessaires aménagements à penser pour favoriser une participation aménageable au cas par cas.
  • Un rappel du respect des élaborations qui peuvent déjà être mises en place par le jeune, ses possibilités d’évolution, et le niveau d’aménagement à attendre de la part de l’institution scolaire. Ce niveau nous semble souvent manquer aux élaborations précédentes.